Pour recevoir votre soumission gratuite, merci de remplir les infos ci-dessous :

Vous devez inscrire votre nom




Vous devez inscrire votre adresse courriel




Vous devez inscrire votre numéro de téléphone




Vous devez inscrire votre code postal



























L’eau, la nouvelle ennemie des assurances

On sécurise sa maison contre les intrusions, contre les incendies et contre les fuites de gaz, mais qu’en est-il des infiltrations d’eau et des inondations ?

Depuis quelques années, on remarque une augmentation des demandes de surveillance contre les inondations. En surveillant les statistiques, il est clair que l’ampleur du fléau que l’on vit depuis les dernières années est considérable.  Entre 1995 et 1999, le montant des réclamations annuelles pour les dégâts reliés à l’eau était de 2,87 milliards, alors qu’entre 2010 et 2014 ce chiffre a augmenté à 5,72 milliards par an (source : La Presse, 9 décembre 2015).

Plusieurs raisons expliquent cette hausse de réclamations. Auparavant, les causes suivantes étaient prises en considération : débordement de bain ou toilette, tuyau brisé, fonte de neige, bris d’appareil comme une laveuse ou un lave-vaisselle, etc. De nos jours, on peut ajouter d’autres motifs tels que l’usure des infrastructures municipales.

La réaction des compagnies d’assurance

Un grand nombre de résidences au travers de la province ont subi des inondations suite à des débordements d’égouts ou des refoulements. La qualité et l’âge des infrastructures font partie des causes principales de ces sinistres. Comme les situations se répètent à divers endroits depuis plusieurs années, les compagnies d’assurance ont entrepris d’augmenter leurs primes dans différents quartiers et cela, sans prendre en considération s’il y a déjà eu une réclamation. C’est plutôt un automatisme. On peut donc affirmer que le phénomène est alarmant!

Dégâts d’eau : prévenir au lieu de réagir

Si les compagnies étaient réactives avant, elles sont maintenant proactives et invitent les propriétaires à se protéger contre les dégâts d’eau et les inondations en installant des produits et mécanismes de sécurité comme les valves et les sondes d’eau. Pour les clients d’assurances, « … les primes ont plus que doublé en 14 ans, selon Statistique Canada. Depuis 2002, la hausse moyenne est de 8,2 % par année … » (source : La Presse, 9 décembre 2015).

Les produits et forfaits de sécurité disponibles

Comme tout dispositif de sécurité, un détecteur d’eau sert à détecter une fuite d’eau et à avertir automatiquement, que ce soit avec une alarme, une notification par message texte ou par courriel. L’objectif est de prévoir les dommages.

Dans le cas des valves d’eau, le détecteur envoie une commande à la valve qui est reliée à votre chauffe-eau et qui coupe la circulation d’eau, au besoin. Il existe deux types de valves : les interactives et les mécaniques. La valve interactive permet d’être ouverte et fermée à distance, alors que la mécanique ne peut être ouverte que manuellement, après s’être fermée. Les deux ont des avantages et des inconvénients. On vous invite à faire des recherches approfondies si vous désirez en installer une, et seul un plombier certifié peut la poser.

Pour ce qui est des forfaits de sécurité, le fait d’avoir un système d’alarme ainsi qu’une sonde d’eau est une solution intéressante qui ne nécessite pas de plombier. Cette option est aussi moins coûteuse et elle peut être tout à fait convenable si, dans le cas d’une alarme de fuite d’eau, vous pouvez rapidement couper l’eau vous-même ou confier la tâche à une autre personne.

L’effet des changements climatiques sur l’augmentation des dégâts d’eau

En plus des causes mentionnées plus haut, il ne faut pas négliger le réchauffement climatique. Le Canada n’y échappera pas et la fonte des glaciers entraînera aussi la montée des océans. Le Québec enregistre déjà une hausse des inondations dues au niveau des eaux et même si cette province n’est pas la plus à risque, à long terme, il faudra savoir s’adapter aux situations problématiques, en plus de prendre certaines précautions.

Dans tous les cas, on vous invite à contacter votre compagnie d’assurance afin de vous assurer d’avoir la protection d’eau pour votre domicile et de leur demander ce qu’ils recommandent afin de faire diminuer votre prime. Cette étape est d’autant plus importante si vous habitez dans un immeuble vertical car votre responsabilité est encore plus grande envers vos voisins.

Vous pourrez trouver plus d’information à ce sujet dans l’article « Assurances: déluge de réclamations, montée des primes » sur (La Presse, 9 décembre 2015).

Notre promesse commence par un engagement envers vous. Nous nous engageons à fournir le plus haut niveau de service et de main-d’œuvre en tout temps, tout en offrant des produits adaptés à vos besoins et au meilleur qualité/prix sur le marché. Des questions? N’hésitez pas à nous contacter pour une soumission gratuite au  1 (844) 988-4693

Leave a Reply